Archive pour le Tag 'utrus lieu de souverainet nationale'

Dclarer la grve des utrus / Beatriz Preciado

La nouvelle loi sur lavortement sera, avec lirlandaise, la plus restrictive dEurope. Ne laissons pas pntrer dans nos vagins une seule goutte de sperme national catholique.
Enferms dans la fiction individualiste nolibrale, nous vivons avec la croyance nave que notre corps nous appartient, quil est notre proprit la plus intime, alors que la gestion de la plupart de nos organes est assure par diverses instances gouvernementales ou conomiques. Parmi tous les organes du corps, lutrus est sans doute celui qui, historiquement, a fait lobjet de lexpropriation politique et conomique la plus acharne. Cavit potentiellement gestatrice, lutrus nest pas un organe priv, mais un espace public que se disputent pouvoirs religieux et politiques, industries mdicales, pharmaceutiques et agroalimentaires. Chaque femme porte en elle un laboratoire de ltat-nation, et cest de sa gestion que dpend la puret de lethnie nationale.
Depuis quarante ans en Occident, le fminisme a mis en marche un processus de dcolonisation de lutrus. Lactualit espagnole montre que ce processus est non seulement incomplet, mais encore fragile et rvocable. Le 20dcembre, le gouvernement de Mariano Rajoy a vot lavant-projet de la nouvelle loi sur lavortement qui sera, avec lirlandaise, la plus restrictive dEurope. La loi de protection de la vie du conu et du droit de la femme enceinte nenvisage que deux cas davortement lgal : le risque pour la sant physique ou psychique de la mre (jusqu 22semaines) ou le viol (jusqu 12semaines). Mais encore, un mdecin et un psychiatre indpendant devront certifier quil y a bien risque pour la mre. Le texte a suscit lindignation de la gauche et des fministes, mais aussi lobjection du collectif des psychiatres qui refusent de participer ce processus de pathologisation et de surveillance des femmes enceintes annihilant leur droit dcider pour elles-mmes. Les politiques de lutrus sont, comme la censure et la restriction de la libert de manifester, de bons dtecteurs des drives nationalistes et totalitaires. Dans un contexte de crise conomique et politique de ltat espagnol, confront la rorganisation du territoire et de son anatomie nationale (pensons au processus de scession de la Catalogne, mais aussi au discrdit croissant de la monarchie et la corruption des lites dirigeantes), le gouvernement cherche rcuprer lutrus comme lieu biopolitique dans lequel fabriquer nouveau la souverainet nationale. Il imagine quen le possdant il parviendra figer les vieilles frontires de ltat-nation en dcomposition.
Cette loi est aussi une rponse la lgalisation du mariage homosexuel acquise durant le mandat du prcdent gouvernement socialiste et que, malgr les tentatives rcurrentes du Parti populaire (PP), le Tribunal constitutionnel a refus dabroger. Face la remise en question du modle de la famille htrosexuelle, le gouvernement Rajoy, proche des intgristes catholiques de lOpus Dei et du cardinal Rouco Varela, entend aujourdhui occuper le corps fminin comme lieu ultime o se joue, non seulement la reproduction nationale, mais aussi la dfinition de lhgmonie masculine.
Si lhistoire biopolitique pouvait tre raconte cinmatographiquement, nous dirions que le PP prpare un frntique porno gore dans lequel Rajoy et son ministre de la Justice, Ruiz Gallardn, plantent le drapeau espagnol dans tous les utrus de ltat-nation. Voici le message envoy par le gouvernement aux femmes du pays : ton utrus est un territoire de ltat, domaine fertile pour la souverainet nationale catholique. Tu nexistes quen tant que mre. carte les jambes, deviens terre dinsmination, reproduis lEspagne. Si la loi que le PP propose prend effet, les Espagnoles se rveilleront avec le Conseil des ministres et la Confrence piscopale au fond de lendomtre.
Corps n avec utrus, je ferme les jambes devant le national catholicisme. Je dis Rajoy et Varela quils ne mettront pas un pied dans mon utrus : je nai jamais enfant, ni nenfanterai jamais au service de la politique espagnoliste. Depuis cette modeste tribune, jinvite tous les corps faire la grve de lutrus. Affirmons-nous en tant que citoyens entiers et non plus comme utrus reproductifs. Par labstinence et par lhomosexualit, mais aussi par la masturbation, la sodomie, le ftichisme, la coprophagie, la zoophilie et lavortement. Ne laissons pas pntrer dans nos vagins une seule goutte de sperme national catholique. Nenfantons pas pour le compte du PP, ni pour les paroisses de la Confrence piscopale. Faisons cette grve comme nous ferions le plus matriotique des gestes : une faon de dconstruire la nation et dagir pour la rinvention dune communaut de vie post-tat nationale o lexpropriation des utrus ne sera plus envisageable.
Beatriz Preciado
Dclarer la grve de utrus
Tribune publie dans Libration le 17 janvier 2014

femen23dec




boumboumjames |
femmeavenirhomme |
Toute une vie... |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Warhol l'avait dit...un qua...
| juliette66
| les bonnes "occaz" de Murielle