Archive pour la Catégorie 'Cinma'

Page 5 sur 48

Margin call, le march comme fatalit / Elias Jabre

Margin call de J.C Chandor nous offre une intrusion chez les traders de Wall Street en dpoussirant le format hollywoodien au profit dun paysage plus complexe.
Cinma renouvel qui rappelle sous un certain angle Le stratge de Benett Miller sur le monde du baseball et les transferts de joueur (ou comment un coup indit modifie tout un cosystme en remplaant le modle quon pensait incontestable). Dans ces deux films, on nous fait rentrer dans un univers de techniciens au langage inaccessible, et pourtant, toute la logique et les affects qui les agissent nous sont transmis avec brio.
Pour revenir Margin Call, il ne manque rien de la brutalit attendue. Les collaborateurs sont mis la porte dans la minute qui suit la signification de leur licenciement, et leur forfait de portable coup aussitt. Lobsession pour largent les dvore, comme ce jeune trader qui cherche deviner en permanence ce que palpent les uns et les autres. Les ingnieurs surdous qui construisaient des ponts ou des fuses se retrouvent manipuler dautres chiffres, comme ils disent, par appt du gain. Les dpenses somptuaires donnent le tournis, 76 520 dollars par an rien que pour l’alcoolet les escort girls avoue lun deux avant de prciser quil les passe en frais de rception.
Plusieurs scnes permettent de dpasser la vision trop rpandue chez les profanes, et de rpondre leurs critiques de faon redoutable. Lorsque lun des traders compare la bourse un casino o lon perd ou gagne, son collgue lui rappelle que cest plus compliqu, enrageant contre lhypocrisie des bien-pensants qui les attaquent et naccepteraient pourtant jamais de diminuer leur train de vie soutenu par cette organisation, qui, si elle scroulait, les prcipiterait vers un monde violemment quitable. Adieux voitures, prts immobiliers, et tout le cadre de vie qui les accompagne Au sommet dune tour, quelques squences plus tard, le mme personnage se poste au-dessus du vide, se demandant si a sera pour cette fois, sous le regard paniqu de ses collgues, tout en faisant le plein dadrnaline. Images en surplomb de la ville, alors qu leurs pieds, scoulent le flux des voitures.
Autre squence o le responsable de la gestion des risques, congdi un peu trop vite, raconte son ex-subordonn missionn pour le ramener, les centaines de milliers de jours quil a fait gagner aux automobilistes pour avoir construit un pont lpoque o il tait encore ingnieur (en alignant des chiffres dune complexit comique). Morale utilitariste, o les machines et le calcul nous permettraient dconomiser du temps pour nous offrir plus de vie. Son collgue lui rpond de ne pas sen faire, il y en a qui prfrent les dtours et le plaisir de la ballade plutt que de prendre le plus court chemin.
Des expressions reviennent souvent, comme pas dimpondrable, qui semble signifier que tous les moyens sont bons pour viter de perdre la main sur le coup suivant et prserver ses intrts. Monde satur de calcul djou par lvnement du jour, la crise qui sapprte sabattre sur eux, et o ils pourraient limiter leurs pertes condition de contaminer le reste du monde en se dshonorant.
Les derniers scrupules de Kevin Spacey, qui doit convaincre son quipe dinonder le march de valeurs douteuses, svanouissent devant le big boss incarn par un Jeremy Irons magistral. Ce dernier, qui joue aux mots croiss dans le cadre feutr de son restaurant pendant que le monde scroule, va lui faire un laus sur lhistoire du capitalisme, voquant les annes o les crises se sont dj abattues par le pass. Largent, ce nest que du papier, un symbole qui permet lchange entre les hommes pour ne pas quils sentretuent. Le capitalisme est notre lot, nous ne pouvons rien y faire, peine agir dessus. Cest ce qui a toujours t, et qui continuera.
Capitalisme dbrid o nous serions en train de creuser notre propre tombe, l’instar de Kevin Spacey, qui, la dernire image du film, enterre sa chienne dans le jardin de son ex-femme qui sen fout.
Puissance et vide se mlent, affects tristes et concentration de pouvoir sur les visages durcis des protagonistes. Regards chargs, lutte sans trve o le darwinisme est intrioris sur fond de constat raliste: tout a toujours t comme a, il ny a rien dautre esprer
Ne se pourrait-il pas que toutes les quantits fussent les symptmes de qualits? La puissance accrue correspond une autre conscience, d’autres sensations, d’autres dsirs, une autre perspective; la croissance elle-mme est un dsir d’tre plus; d’un quale nat le dsir d’une augmentation du quantum; dans un monde purement quantitatif tout serait mort, fig, immobile. Vouloir rduire toutes les qualits des quantits est folie; ce qui en rsulte, c’est que les unes subsistent ct des autres, c’est une analogie. Nietzsche, La Volont de puissance, 343
Elias Jabre
Margin call, le march comme fatalit / avril 2014
Publi sur blog Mediapart

mc

Le cine?ma, la grand-me?re et la girafe / Flix Guattari / entretien avec Abraham Segal

Abraham Segal Pour poursuivre un de?bat qui sest amorce? entre toi et Jean-Claude Polack sur la modification de linconscient depuis lapparition du cine?ma, celui-ci a-t-il eu un impact sur les repre?sentations de la folie, tant aupre?s du public que des professionnels de la psychiatrie ?
Fe?lix Guattari La question nest pas celle dune interaction externe entre le cine?ma et un certain nombre de proble?mes psychiques, normaux ou pathologiques. Dans la perspective qui est la mienne, le cine?ma, ou plus exactement la narrativite? cine?matographique telle quelle sest instaure?e dans lhistoire du cine?ma, apparai?t comme lun des moyens majeurs de la production de subjectivite?. Il sagit de voir comment les conditions de cette production de subjectivite? ont e?te? radicalement change?es par le cine?ma. Corollaire imme?diat : la subjectivite? est une production. Cela ne se comprend que dans la mesure ou? les moyens de production sont de plus en plus socialise?s, non pas me?canise?s mais machinise?s. Le cine?ma sinscrit dans ce que jappelle un phylum machinique : il a des ante?ce?dents, quil faudrait chercher dans une certaine histoire des me?dias la narrativite? dans la presse, les grands romans populaires, les grands romans bourgeois… on pourrait y trouver toute une ge?ne?alogie , mais il a aussi des successeurs comme les productions vide?o ou les banques de donne?es informatiques.

En intgralit en tlchargeant le document : fichier pdf 26chi16

Publi dans Chimres n26

ozartsetc_maurizio-cattelan_pierpaolo-ferrari_toilet-paper-magazine_photography_00-e1366393413210

Atelier de philosophie plbienne samedi 6 dcembre 2014 / Ferme Courbet de Flagey

Ferme Courbet de Flagey (25)
Samedi 6 dcembre 2014
Atelier de philosophie plbienne
2014-2015

Atelier… cela veut direun essai d’abandon de l’autorit頠dumatre et de laposture d’lve au profit d’une tentative de production en commun

Centre de Documentation et de Rflexion sur les Philosophies Plbiennes
Association Voyons o la philo mne
Ouvert tous et interventions gratuites

13h30 -15h30 Les mondes possibles de Charles Fourier Alexandre Costanzo
S’il appartient Fourier d’avoir imagin selon un « pome mathmatique » un monde possible, c’est toujours en ramassant des restes, des rebuts, des sortes de dchets. En partant de ce principe et de cet usage de la pense, je voudrais au fond reconsidrer la notion de possibilit.

16h-18h Jonas Mekas, une esthtique plbienne Alain Naze
Il s’agira d’indiquer comment le cinaste privilgie le fragment, au dtriment d’une histoire bien construite, en recueillant un matriau le plus souvent assez pauvre (clats de scnes de la vie de famille en particulier). C’est un cinma de « chiffonnier » pourrait-on dire en cho Walter Benjamin, dans le sens o il s’agit chez Mekas, pour l’essentiel du moins, de monter un matriau dvalu – celui que la convention narrative aurait cart, et que ce cinma conserve, puisqu’il s’agit seulement non de raconter, mais de montrer.

18h30 Nous vous proposons de continuer les changes autour d’un verre et d’un repas au gte « Le Closet » de Fertans ( tarif : 10 , prestation sous rserve d’un nombre suffisant de participants, inscription obligatoire si possible avant le 28/11. Possibilit d’hbergement au gte vendredi soir et/ou samedi soir, tarif 15 la nuite)

Ferme Courbet de Flagey
28 grande rue 25330 FLAGEY
Depuis Besanon, suivre Ornans puis Chantrans
Possibilits de transport depuis les gares de Besanon
Inscription et renseignements :
crdpp25@gmail.com ou Philippe Roy 06 51 38 43 45
http://centre.philoplebe.lautre.net/

Ces ateliers se droulent dans le cadre de lethnople Pays de Courbet, pays dartiste

Image de prévisualisation YouTube
Jonas Mekas Leave Chelsea Hotel / 1967

1...34567...48



boumboumjames |
femmeavenirhomme |
Toute une vie... |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Warhol l'avait dit...un qua...
| juliette66
| les bonnes "occaz" de Murielle