• Accueil
  • > Archives pour le Vendredi 24 janvier 2014

Archive journalière du 24 jan 2014

The Beat Generation (Notes, sans partition) / G. Mar

Sur le Hors-Temps et la résistance par la littérature aux logiques dominantes – sur la contextualisation d’un certain rapport de la littérature aux événements historiques :  la chute du mur de Berlin et les attentats du World Trade Center, « L’Histoire est un cauchemar dont j’essaie de m’éveiller » – sur l’écriture comme activité séparée et dé-maîtrise à l’œuvre – sur un certain Cruor qui appartient à l’enfance, persiste et signe dans le texte – sur une hypothétique spécificité de la littérature française –  « Politique, drôle et violent » – sur le travail de composition à l’œuvre en l’absence supposée de modèle – sur l’emprise des voix qui hantent tout autant le lecteur que celui qui écrit et la puissance subversive des œuvres de fiction – sur l’accointance entre l’espace littéraire et le crime, le temps propre à l’écriture et la Révolution avec, en post-scriptum, un J’accuse contre la mauvaise équation établie par Richard Millet entre la littérature et le mal – sur ce qui dans la littérature peut être envisagé comme une guerre de droit qui fasse place à l’humour, l’inconvenance et l’esprit de déréliction envers les tenants du Grand Jeu – sur l’impossibilité d’en jamais finir avec l’écriture… « S’il s’agissait de musique, ces Notes, sans partition ne pourraient se poser ni sur les lignes ni trouver place dans les interlignes de la portée. Il faudrait pour elles chercher une graphie, un espace comme en conçoivent certains compositeurs. Pour emprunter au jeune René Char, c’est d’«artisanat furieux » qu’il convient de parler. » (Préface de Michel Enaudeau). 

G. Mar / The Beat Generation / 2014
Paru aux éditions D-Fiction
Voir aussi :
La part du Mythe

Copie de Copie de NOTES SANS PARTITION COUV La guerre




boumboumjames |
femmeavenirhomme |
Toute une vie... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Warhol l'avait dit...un qua...
| juliette66
| les bonnes "occaz" de Murielle