• Accueil
  • > Archives pour le Samedi 3 novembre 2012

Archive journalière du 3 nov 2012

Un privé à Babylone (2 : Smith) / Richard Brautigan

De penser comme ça que je ne connaissais ni le nom ni le sexe de mon client, je ne sais pas pourquoi ça m’a ramené à Babylone et à mon feuilleton.
Il y a des fois où Babylone arrive comme ça, sans raison.
Pourquoi est-ce que j’essayais de trouver un titre pour le feuilleton alors que je n’avais même pas encore trouvé de noms à mes principaux personnages ? Bien sûr, j’avais un nom pour le méchant : le Dr Abdul Forsythe : mais je n’avais même pas trouvé de nom pour moi.
Bon sang, où avais-je la calebasse ? Fallait vraiment que je me trouve un nom : j’en aurais peut-être besoin pour le titre.
Dans le roman policier sur Babylone que je venais de finir de vivre, j’avais pris le nom de Champion le Balèze, mais je n’avais pas envie d’avoir le même nom pour mes aventures à Babylone. J’aimais bien changer de nom. Par exemple, quand j’étais vedette de base-ball à Babylone, je m’étais appelé Samson Ruth ; mais ça suffisait comme ça. J’avais besoin d’un nouveau nom pour mon personnage dans le feuilleton.
J’avais essayé quelques noms en refaisant à pied les deux stations qui me séparaient de l’arrêt où j’avais prévu de descendre. Smith, j’aime bien comme nom.
Je ne sais pas pourquoi, mais j’ai toujours aimé ce nom-là. Il y a des gens qui trouvent ça banal.
Moi pas.
Smith…
J’ai essayé différentes combinaisons avec Smith dans ma tête :
Erroll Smith
Cary Smith
Humphrey Smith
George Smith (comme pour Raft)
Wallace Smith
Pancho Smith
Lee Smith
Morgan Smith
Smith « La Canonnière »
Smith « Le Rouge »
Carter Smith
Rex Smith
Cody Smith
Flint Smith
Terry Smith
Smith « Le Rigolard »
Major Smith (celui-là, j’aimais bien)
« Oklahoma Jimmy » Smith
F.D.R. Smith
Il y a vraiment des tas de possibilités à partir du nom de Smith.
Il y avait des noms bien dans le tas, mais jusque-là, je n’en avais pas trouvé qui convînt parfaitement et je n’étais pas disposé à me satisfaire d’un Smith qui ne colle pas exactement à ce que je voulais.
Je ne vois d’ailleurs pas pourquoi j’aurais dû.
Richard Brautigan
Un privé à Babylone / 1977
« Nous avons tous une place dans l’histoire. La mienne, c’est les nuages. »
Un privé à Babylone (2 : Smith) / Richard Brautigan dans Brautigan joan-crawford-and-dick-tracy




boumboumjames |
femmeavenirhomme |
Toute une vie... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Warhol l'avait dit...un qua...
| juliette66
| les bonnes "occaz" de Murielle