• Accueil
  • > Action
  • > Tunisie : Nous sommes toutes des mères célibataires ! / Rassemblement samedi 26 novembre 15h / Châtelet Fontaine des Innocents Paris / Appel

Tunisie : Nous sommes toutes des mères célibataires ! / Rassemblement samedi 26 novembre 15h / Châtelet Fontaine des Innocents Paris / Appel

Les 20, 21 et 22, à l’étranger et le 23 octobre 2011 en Tunisie, les Tunisiennes et les Tunisiens se sont exprimés par la voix des urnes et le parti islamiste Ennahdha a remporté 90 sièges sur 217, soit 41, 47% des suffrages exprimés.

Les ténors de ce parti tentent aujourd’hui de rassurer le peuple tunisien, les médias et l’opinion publique internationale. Ils défendent la voie de l’erdoğanisme modéré (modèle turc prôné par les Islamistes de l’AKP).
Les Ghannouchi, les Jebali et autres guides charismatiques, jurent tous leurs dieux qu’ils ne toucheront pas au Code du Statut Personnel, qu’ils ne remettront pas la polygamie au goût du jour et qu’ils n’interdiront pas les boissons alcooliques
Et pourtant…
D’autres, moins connus, travaillent en étroite collaboration avec les Salafistes dans les quartiers et les mosquées, marginalisant les croyants qui ne partagent leur vision rétrograde de l’Islam et des femmes.
Et pourtant…
La tête de liste nahdhaouiste de la circonscription Tunis 2, Souad Abderrahim, pharmacienne et mère de deux enfants, fraîchement élue, s’est exprimée sur les ondes de Radio Monte Carlo Doualiya, pour dire tout le mal qu’elle pensait des mères célibataires, qui en aucun cas ne devaient – selon elle – bénéficier de la protection de la loi, exception faite des femmes violées
Souad Abderrahim, ancienne militante de l’UGET, propulsée sur le devant de la scène politique pour redorer le blason d’Ennahdha, montre aujourd’hui le vrai visage de ce parti dont l’objectif reste : une conception de la constitution qui s’attaque aux acquis de la Tunisie moderne par petites touches, tout en maintenant un discours consensuel trompeur ; des remises en cause pour façonner une Tunisie d’un type nouveau, celle d’un islam réactionnaire.
Commence alors une politique « d’ajustement » insidieuse : remplacer l’adoption plénière (la Tunisie est le seul pays arabe et musulman dans ce cas) par la Kafāla (tutelle ou délégation d’autorité parentale), la disparition des bars et des maisons de joie, « l’encadrement » des grossesses « illicites », et du coup, la marginalisation des mères célibataires et des luqatā’ (bâtards).
Et qui sait, peut-être que demain, nous reverrions fleurir les maisons de redressement pour femmes (Dār Jwād) et qu’écloreraient dans les rues tunisiennes, des Komiteh qui veilleraient sur le respect des bonnes mœurs.

Nous, membres du Collectif Citoyen, dénonçons les propos de Souad Abderrahim et de Rached Ghannouchi, alertons sur les risques de régression des droits de la femme et de la famille en Tunisie et lançons un appel à mobilisation pour un flash mob, le samedi 26 novembre 2011 à 15h, à la place des Innocents (Châtelet / Paris).

Les participantes et les participants sont invités à se munir de poupées nues et « en fin de vie » qu’ils jetteront dans la Fontaine, après avoir inscrit sur leurs « petits corps » la mention : « bâtard(e) ».

Si vous souhaitez vous associer à cet appel, nous vous invitons à le signer et à nous rejoindre au rassemblement.

Vous pouvez envoyer vos signatures à ccpelt.collectifcitoyen@gmail.com

Collectif Citoyen
Contact : H. Zekri

matisse.jpg

0 Réponses à “Tunisie : Nous sommes toutes des mères célibataires ! / Rassemblement samedi 26 novembre 15h / Châtelet Fontaine des Innocents Paris / Appel”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




boumboumjames |
femmeavenirhomme |
Toute une vie... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Warhol l'avait dit...un qua...
| juliette66
| les bonnes "occaz" de Murielle