• Accueil
  • > Cinéma
  • > Les Rêves dansants, sur les pas de Pina Bausch / Anne Linsel et Rainer Hoffmann

Les Rêves dansants, sur les pas de Pina Bausch / Anne Linsel et Rainer Hoffmann

Image de prévisualisation YouTube
Anne Linsel et Rainer Hoffmann
les Rêves dansants, sur les pas de Pina Bausch / 2010
En 2008, Pina Bausch, quelques mois avant sa mort, décide de reprendre son fameux spectacle Kontakthof, non plus avec sa troupe, mais avec des adolescents de 14 à 18 ans qui ne sont jamais montés sur scène et n’ont jamais dansé. Ce documentaire est leur histoire.
Le spectacle de danse Kontakthof porte à ne pas s’y tromper la marque de Pina Bausch : il y est question des formes de contacts humains, de rencontres entre les sexes, de la quête d’amour et de tendresse avec toutes les angoisses, les aspirations et les doutes qui en font partie. Il y est question des sentiments qui constituent un grand challenge, particulièrement pour les jeunes.
Image de prévisualisation YouTube
Pendant presque un an, des adolescents de onze écoles de Wuppertal ont entrepris un voyage émotionnel. Chaque samedi, quarante lycéens de 14 à 18 ans ont participé aux cours de danse dirigés par deux danseuses de la troupe de Bausch, Jo-Ann Endicott et Bénédicte Billiet, et supervisés avec intensité par Pina Bausch en personne.
Le film d’Anne Linsel et Rainer Hoffmann accompagne le processus des répétitions jusqu’à la première. Nous voyons les jeunes lors de leurs premières tentatives encore maladroites pour transposer les thèmes du spectacle dans le mouvement et la chorégraphie jusqu’à trouver leur propre forme d’expression corporelle. Ils se découvrent eux-mêmes au cours d’un processus qui les conduit à un dépassement personnel significatif. Des contacts doux et timides, mais aussi agressifs, sont condensés en autant d’expériences individuelles que beaucoup de ces jeunes font sur la scène pour la première fois.
Pina Bausch a constamment encouragé les jeunes danseurs à « être eux-mêmes ». Derrière leurs mouvements se révèlent les angoisses, les sentiments, les désirs et leurs « rêves de danse ». A la fin, chacun d’entre eux a non seulement grandi mais il est surtout devenu plus confiant en soi, plus indépendant et plus sceptique vis-à-vis des préjugés.
Image de prévisualisation YouTube
Pina Bausch est décédée le 30 juin 2009. Les Rêves dansants montre les dernières prises de vues et la dernière interview de la danseuse et chorégraphe célèbre dans le monde entier.
Jour2Fête
à lire :
la Danse comme métaphore de la pensée 1 et 2 par Alain Badiou

0 Réponses à “Les Rêves dansants, sur les pas de Pina Bausch / Anne Linsel et Rainer Hoffmann”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




boumboumjames |
femmeavenirhomme |
Toute une vie... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Warhol l'avait dit...un qua...
| juliette66
| les bonnes "occaz" de Murielle