• Accueil
  • > Archives pour le Samedi 6 mars 2010

Archive journalière du 6 mar 2010

Détecter les imposteurs, les mettre hors d’état de nuire / Benoît Ladarre

On reconnaît un imposteur à ce qu’il rend toute interaction sociale suspecte.
Ou bien il reste en retrait, c’est le malaise.
Ou bien il joue le jeu de façon trop appuyée. Dans les deux cas, c’est le malaise.
Il n’est pas méchant, n’a pas mauvais esprit, il n’est ni égoïste ni intéressé, la liste est longue de ce qu’il n’est pas, sans devenir pour autant ce qui se rapporterait à tout ce qu’il n’est pas, c’est-à-dire un imposteur, voilà qui est dit.
C’est juste qu’il lui est impossible d’adhérer à une inscription sociale qu’il ne prend pas au sérieux et qui met en jeu des énoncés avec des rapports de pouvoir qui le déchirent.
Alors, quand les inscriptions qui portent le monde sont mortes ou congelées, il ne peut s’empêcher de le faire remarquer à travers une multitude de signes contradictoires qui défont le paysage avec les personnes qui s’y accrochent encore.
C’est un politicien d’un autre type.
Il ne capitonne pas en un point « Je », incapable du moindre acte narcissique. Sa seule façon d’être porté par le monde tient au mouvement de la société dans laquelle il s’emboîte (rappel de l’hypothèse 1). Il est le sérieux de la politique par excellence.
Un homme politique n’est pas un imposteur même s’il y croit de tout son cœur (même s’il ne croit plus à la politique, il croit encore aux énoncés qui le soutiennent (Par exemple, « Je suis un imposteur » est un énoncé renvoyant un sujet (de l’énonciation) à une société où le sujet (de l’énoncé) choisirait entre l’être ou ne l’être pas). Un imposteur n’a pas le choix, il n’est plus protégé par ce type de superstition). Renvoi à l’axiome 1.
Pour cette raison-là, si les codes avec lesquels on le construit lui paraissent obliques, il les démontera sans pouvoir faire autrement.
Ce qu’on appelle encore la diagonale du fou.
Un imposteur a du mal à se tenir en liberté.
Il est souvent enfermé et rendu inopérant au soulagement de son entourage et au sien en premier lieu.
La démultiplication des imposteurs (DI) révèle l’état de délabrement des énoncés d’une société.
idéologie :
L’ECE (Etat de Consistance des Enoncés) se mesure en imposteurs par comprimés ou électrochocs.
ECE = DI (Co + El)
Le PIB et l’ATD (Affluence de Touristes Déportés) sont des valeurs désuètes, il faut revoir nos instruments.
Benoît Ladarre
Publié sur Anti-Oedipe
mummenschanz1.jpg




boumboumjames |
femmeavenirhomme |
Toute une vie... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Warhol l'avait dit...un qua...
| juliette66
| les bonnes "occaz" de Murielle