Dedans-Dehors, 1 / Chimères n°70

Corps charnel ou corps social, institutions-racines, étalons symboliques, fondation ou profondeurs, Dedans.
Corps projectif et corps astral, territoire mobile, jeu de déplacement, par errance et par croisement, Dehors.
Le Dehors bombarde la surface d’inscription du Dedans, et ce dernier n’en retient qu’une petite partie inversement proportionnelle à la profondeur de ses racines.
Durant le cycle précédent, une lutte ferme s’engagea contre la pesanteur du Dedans pour fluidifier l’aller-retour avec le Dehors.
Et voilà que le cycle présent déracine le Dedans à grands coups d’explosifs ! Mais à la surprise générale, c’est le Dedans lui-même qui se dynamite sous les poussées infernales du Capital. Le Capital ou bien l’autre Dedans caché derrière le Dedans qui rêve de mettre tout le monde Dehors sans les laisser sortir. Un Dedans, qui pour soutenir ce pari fou, se transforme jour après jour en cocotte minute pressurisée par la masse de ceux qu’il éjecte tout en les contenant entre ses parois d’acier.
Alors, ceux qui se retrouvent Dehors tout en restant Dedans, bouillants d’angoisse et de colère, réclament un Dedans fiable, un Dedans à l’ancienne, comme on n’en fait plus. De ceux qui vous compartimentent et vous soulagent du poids de la liberté.
Pendant ce temps, des enragés complotent au Dehors rêvant de détruire le Dedans pour créer un nouveau Dedans où plus personne ne sera jamais Dehors. Eh oui, on les connaît…
D’autres, plus sournois, des alchimistes qui agissent en bandes, ou bien isolément, arrivent à rester Dedans tout en ayant l’air d’être passés Dehors depuis longtemps.
Il y a également les nouveaux venus, de petits malins qui refusent désormais les visages et se démarquent des formes de combats aussi momifiées que leurs organisateurs. Ils ébranlent alors les positions rigides, des alliés et des adversaires, et retrouvent un peu d’espace à l’intérieur du jeu. Mais réussiront-ils seulement à faire rentrer Dedans du Dehors ?
Enfin, ailleurs, des visionnaires, des fous et des poètes abandonnent l’idée d’un Dedans. Alors, ils le chamarrent en une foule de Dehors et les plus audacieux inventent des Dedans qui conjurent et le Dedans et le Dehors… Certains y trouveront leur compte, et/ou se mélangeront avec les autres options, mais il ne s’agira plus d’être ou oui ou non d’accord.
Dedans-Dehors, Dehors-Dedans, multiplicité des circuits et porosité des frontières, ce numéro de Chimères tentera de saisir quelques-uns de ces mouvements.
Chimères n°70
voir aussi l’Anti-Oedipe en question
anishkapoor.jpg

0 Réponses à “Dedans-Dehors, 1 / Chimères n°70”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




boumboumjames |
femmeavenirhomme |
Toute une vie... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Warhol l'avait dit...un qua...
| juliette66
| les bonnes "occaz" de Murielle