Archive mensuelle de mars 2009

Page 5 sur 7

Tous ensemble et attentifs : Avis officiel de mobilisation bio-politique / Tiqqun

ARTICLE PREMIER
La destination de l’espace public est l’échange et la circulation des marchandises.
Comme toutes les autres marchandises, les hommes s’y déplacent librement.

ARTICLE DEUX
L’espace public est l’espace qui n’appartient à personne. Ce qui n’appartient à personne appartient à l’Etat.
L’Etat concède à la sémiocratie marchande l’occupation de l’espace susdit.

ARTICLE TROIS
Les bureaux sont faits pour travailler. La plage est faite pour bronzer.
Ceux qui veulent s’amuser vont de leur plein gré dans les espaces de loisir, discothèques et autres luna-parks aménagés à cet effet. Dans la bibliothèque, il y a les livres. Dans les hospices, il y a les vieux. Dans les pavillons, il y a les familles. La vie est faite de moments détachables. Chaque moment a sa place. Tout est en ordre. Nul ne s’en plaint.

ARTICLE TROIS BIS
Le désordre aussi a sa fonction spéciale. Il rentre dans l’Intégrale, à l’emplacement prévu pour les évènements imprévus.
Pour le bien-être de tous, les citoyens sont invités à se trouver sur la voie publique lors des fêtes organisées à leur attention, à intervalles réguliers, par les services du Ministère de l’Intérieur et de la Culture. Nos agents d’ambiance sont là pour vous servir. Il n’est pas interdit d’être aimable avec eux, même si vous êtes en règle.

ARTICLE QUATRE
A chaque enfant est assigné un adulte-référent.
Cet adulte est responsable devant la Loi du comportement de l’enfant qui lui est attribué.
En raison de leur formation psycho-sociale encore incomplète, et dans l’intérêt même de leur développement, les enfants n’iront pas lieu de jouer dans l’espace public hors de la surveillance de leurs adultes-référents. En tout état de cause, les enfants se classent en deux groupes : les hypercinétiques, qui reçoivent de la Ritaline, et les hypocinétiques, qu’il convient de placer sous Prozac.

ARTICLE CINQ
Dans un souci de préservation du paysage et de respect de l’ambiance sociale, il paraît souhaitable que les corps non conformes aux normes esthético-sanitaires en vigueur, publiées quotidiennement dans la presse nationale, s’abstiennent de circuler dans les lieux publics entre neuf heures et vingt heures trente. Durant cette tranche horaire, les mendiants seront en revanche tolérés aux heures de plus forte affluence, où ils participent à l’édification de tous, par l’exemple repoussant qu’ils constituent.

ARTICLE SIX
Le but de la vie est le bonheur. Le bonheur est une donnée objective qui se mesure en quantités exactes.
Or chacun le sait de nos jours : là où règne la transparence, règne le bonheur ; ce qui ne cherche pas à se montrer cherche seulement, par là, à se cacher ; et tout ce qui cherche à se cacher doit être tenu pour suspect. Il est par conséquent du devoir d’ingérence du Biopouvoir de faire disparaître toute opacité de votre vie. Le Biopouvoir veut votre bonheur. S’il le faut, il le voudra contre vous.

ARTICLE SEPT
Pour la sécurité de tous, il convient que l’espace public soit intégralement surveillé.
Là où le contrôle demeure imparfait, la foule est invitée à réprimer en son sein tout comportement contraire à la dignité humaine.
Tout rassemblement anonyme, toute conduite anormale devront donc être signalés aux patrouilles de l’Action Préventive de Proximité (APP).
Dénoncer les agents du Parti Imaginaire parmi nous, c’est un devoir citoyen, c’est agir pour leur bien, et pour le bien de tous.

ARTICLE HUIT
L’espace public est un espace neutre, c’est-à-dire que toute manifestation d’existence singulière y représente une atteinte à l’intégrité d’autrui. Tout sera désormais mis en oeuvre, mobilier urbain, décors adéquats, Contrôle Continu (CC), pour rendre impossibles de telles manifestations,
dont on sait quelles intolérables nuisances elles occasionnent à nos concitoyens.

ARTICLE NEUF
Nous remercions l’ensemble de ceux qui, par leur comportement, ont contribué à ce que l’énoncé de ces principes aille de soi.

ARTICLE DIX
RIEN NE DOIT PLUS ARRIVER.

behappy.jpg

Rêve générale ! / Appel pour le n°70 de la revue Chimères

Grèves, contestations, désobéissance.
En psychiatrie et dans les hôpitaux, dans la recherche et l’enseignement, dans l’éducation…
Sur fond de crise durable, les mouvements de dissidence se multiplient contre les politiques économiques, sociales et institutionnelles actuelles.
Est-ce la réponse d’un corps social blessé ?
C’est la question que le prochain numéro de Chimères ne traitera pas.

Non !
Plutôt que de s’inscrire dans une lecture victimaire, le prochain numéro cherchera à rassembler des articles et des témoignages qui analysent de façon fine les processus contradictoires en jeu dans le démontage et la réédification d’institutions diverses.
Les mécanismes d’assujettissement se sont-ils transformés ?
Comment se réinventent des pratiques de terrain ?
Comment sont créés ou détournés les dispositifs ?
Comment penser et préparer des lignes de fuite à travers et hors des cadres institutionnels ?
La proposition de ce numéro ?
Rassembler les créativités des uns et des autres pour qu’elles essaiment.

Rêve Générale, tel pourrait être le titre du prochain numéro de Chimères prévu pour septembre 2009.

Adressez-nous articles*, textes, remarques, dessins ou peintures, photographies ou photogrammes, idées, argent ou toutes autres choses utiles ou inutiles, en rapport ou sans rapport avec cet appel avant le 15 mai 2009

uniquement à l’adresse suivante : revuechimeres@free.fr

* dans l’idéal de 15000 à 25000 signes et respectant les règles typographiques jointes à cet appel (v. site Chimères)

basquiat1.gif

Nestor Makhno / Hélène Châtelain

La nature de tout pouvoir d’Etat est partout identique : anéantir la liberté de l’individu, le transformer spirituellement en esclave, physiquement en laquais, puis de s’en servir pour les besognes les plus sales. Il n’y a pas de pouvoir inofensif. « Frère opprimé, chasse en toi le pouvoir et ne permets pas qu’il s’instaure ni sur toi ni sur ton frère, proche ou lointain ! » (…) La liberté de chaque individu fonde la société libertaire ; celle-ci atteint son intégralité par la décentralisation et la réalisation du but commun : le communisme libertaire.

Nestor Makhno

Abécédaire de l’anarchiste révolutionnaire / 1932

http://www.dailymotion.com/video/k3V9xa1aFG7wU89zNq
Nestor Makhno, paysan d’Ukraine

Un film d’Hélène Châtelain / 1995

1...34567



boumboumjames |
femmeavenirhomme |
Toute une vie... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Warhol l'avait dit...un qua...
| juliette66
| les bonnes "occaz" de Murielle