• Accueil
  • > Archives pour le Jeudi 20 novembre 2008

Archive journalière du 20 nov 2008

Doubles-jeux / Sophie Calle

De l’Obéissance (Livre I)
Comme le Coeur Concilie les Choses Contraires, la Cérémonie du C m’a conduite dans un Confessionnal Confesser ma Cécité et mes Carences Concernant la Croyance. Au Curé, j’ai Concédé ne pas être Convertie à la Confession Catholique. Sans Chercher Chicane, Constatant qu’un Contrat de Confiance entre Créature et Créateur n’était pas Conclu, Ce Clerc ne Consentit ni ne Céda Car Cautionner une Comédie, être Complice d’une Caricature, C’était Carrément Contraire à son Credo, sa Conscience. Cependant, par Charité Chrétienne et pour Contourner Cette Contrariété, il me Conseilla Ce Compromis, Cette Combine Commode : Confier sans Cérémonie mon Cas au Ciel. Conséquemment, j’ai Conté sous Cape Certains de mes Crimes Caractéristiques : Cette Capacité à me Comporter Comme une Chipie, Capricieuse, Cancanière, Cachottière, Coquine, Concupiscente, Coquette, qui Constamment Choisit de Comploter, Casser le Consensus, se Chamailler, Chipote sans Conviction si on lui Cède de la Cocaïne, et dont le Caractère Cynique et Cruel la Conduit à Chérir la Corrida. J’ai Couronné Ce Conciliabule d’une Capitulation en Consacrant, Conformément à la Coutume, Cinq Cierges au Christ.

L’Hôtel (Livre V)
Chambre 26. 28 février / 1er mars
Samedi 18 février. 11h. J’entre au 26. Maintenant, je me dirige immédiatement vers ce qui m’attire, ici la paire d’escarpins noirs rembourrés avec du papier. Les deux lits jumeaux sont défaits. Des pyjamas en pilou sont posés sur les oreillers ; celui de droite est vert à bords blancs, celui de gauche, rouge à bords bleus. Sur la table de nuit de gauche, une paire de lunettes, un ours en peluche et une trousse à ongles. Dans le tiroir, de celle de droite, trois revues pornographiques : Tenera Notte, Caballo et Super. J’ouvre l’armoire. J’y trouve un pull-over brodé avec un gilet assorti. Dans les tiroirs trois chemisiers, trois pull-overs, un pantalon. Aucun vêtement masculin. Dans la salle de bains, deux trousses de toilette contenant chacune des produits de maquillage. J’ouvre le sac de voyage. J’y trouve une cartouche de cigarettes Marlboro, un grand nombre de culottes bleu clair, une écharpe, et une pochette en cuir avec à l’intérieur un passeport au nom d’Anna L., cheveux châtains, 1,53m, née en 1956 à Milan, naturalisée suisse, ainsi qu’un document établi au nom d’Anna L., fixant la durée de ses repos professionnels ; j’apprends qu’elle est conductrice de poids lourds. Je découvre également qu’elle suit des cours de sauvetage et qu’elle possède une Lancia Fulvia.
Dans les poches de la valise, un fouillis de mouchoirs, de papier journal… et quelques documents : des billets de la Tombola moderna, une carte d’identité au nom de Carla P., Italienne, vendeuse, habitant Padoue, une photo de mariage (la mariée est Anna L., le marié porte barbe et lunettes) et une série de photographies qui représentent une scène de pêche à laquelle participent trois femmes : je reconnais Carla et Anna.
Dimanche 1er mars. 11h10. Apparemment pas de changements notoires dans la chambre. Les pyjamas sont à leur place respective. Le rouge à gauche, le vert à droite. En ouvrant le tiroir de la table de nuit, je constate que les revues pornos ont été manipulées. C’est maintenant Terena Notte qui est en haut de la pile. Le ménage est fini. A mon tour, je les feuillette.
Lundi 2. 10h. Elles sont parties. Sur la table de nuit de gauche, deux verres, sur celle de droite, deux bouteilles de Coca-Cola. Elles ont laisssé, en souvenir de leur passage, leurs magazines dans la corbeille.
Sophie Calle
Doubles-jeux / 1998
sophiecalle.jpg




boumboumjames |
femmeavenirhomme |
Toute une vie... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Warhol l'avait dit...un qua...
| juliette66
| les bonnes "occaz" de Murielle